la guerre au quotidien ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

la guerre au quotidien ...

Message  Invité le Lun 19 Avr - 11:31

bonjour a tous,
news topique tous simplement pour decrire jours après jours la vie pendant la guerre dans le grand ouest, histoire d'améliorer notre culture ww2 ... petite histoire (vrai) qui vont nous lancer au coeur du deuxieme conflit mondial, chaque jours nous nous plongerons dans la peau de différentes personnes ayant vécu cette année 1944


Dernière édition par gaetan3553 le Lun 19 Avr - 11:46, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: la guerre au quotidien ...

Message  Invité le Lun 19 Avr - 11:36

le 19 avril 1944,

Dans les premières heures du 19 avril
1944, des Lancaster déversent plus de
6000 bombes,sur Rouen et son
agglomération, faisant 900 morts et 20 000 sinistrés.
transformant la cité rouennaise et sa banlieue en un champ de décombres,
avec son chapelets de morts, de blessés, de disparus et de sans-abri.

Cette opération a laissé
un souvenir amer chez bon nombre de Rouennais (qui auront encore à subir
d’autres bombardements alliés lors de la "semaine rouge" de la fin mai
1944), ainsi que des sentiments pour le moins mitigés quant au
bien-fondé et au déroulement de ces opérations si destructrices pour
leur cité naguère si belle, et si coûteuses en vies humaines. Bien
entendu, la propagande vichyste et la presse d’occupation n’ont pas
manqué, ici comme ailleurs, de se saisir de cette opportunité pour
dénoncer la prétendue "barbarie" des Alliés.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: la guerre au quotidien ...

Message  Vini le Lun 19 Avr - 13:30

Très bonne idée à suivre au jour le jour ! drunken

Cordialement,

Vini

_________________
Administrateur forum MAYENNE-WW2
Président de l'Association MAYENNE-WW2
Membre de l'association "Les Fleurs de la Mémoire"
Membre de la 90th Infantry Division Association
Membre de la P-38 National Association
Membre du CVMO

Home of the P-38 Lightning


"Ecrire liberté sur le bord d'une plage, c'est déjà avoir la liberté de l'écrire. Même si la mer efface ce mot : la liberté demeure." Jean-Michel Whyl

Vini
Président de l'Association Mayenne-WW2

Nombre de messages : 5140
Age : 34
Localisation : MAYENNE (53)
Date d'inscription : 25/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://mayenne-ww2.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: la guerre au quotidien ...

Message  soldiers53 le Lun 19 Avr - 18:19

Récit de Simone de Beauvoir :
Sujet : réfugiés et restrictions.
A Laval, le 11 juin 1940,
" Nous sommes arrivés a Laval qui grouillait de réfugiés. Tous les trottoirs étaient bordés d'automobile, tous les terre-pleins, toutes les places étaient submergés de gens assis au milieu de leurs ballots, les terrasses des cafés s'étiraient indefiniment et elles étaient envahies. A al gare, le bruit courait que les trains venant de Paris s'étaient perdus en route. Nous avons cherché un restaurant. Au grand hotel, on nous a ri au nez. Il ne restait meme plus une tranche de jambon. Nous avons été dans une brasserie au murs de faience, ou on servait uniformement du veau au petit pois; nous en avons mangé aussi ... "

_________________
CDLT,
Soldiers53
Secrétaire de l'Association MAYENNE-WW2
Membre de l'association "Les Fleurs de la Mémoire"
[/img][img][/img]
Vive Mayenne ww2!!

soldiers53
Secrétaire de l'Association Mayenne-WW2

Nombre de messages : 2290
Age : 24
Localisation : En mayenne à Mayenne (53)
Date d'inscription : 19/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la guerre au quotidien ...

Message  Vini le Lun 19 Avr - 18:40

soldiers53 a écrit:Récit de Simone de Beauvoir :
Sujet : réfugiés et restrictions.
A Laval, le 11 juin 1940,
" Nous sommes arrivés a Laval qui grouillait de réfugiés. Tous les trottoirs étaient bordés d'automobile, tous les terre-pleins, toutes les places étaient submergés de gens assis au milieu de leurs ballots, les terrasses des cafés s'étiraient indefiniment et elles étaient envahies. A al gare, le bruit courait que les trains venant de Paris s'étaient perdus en route. Nous avons cherché un restaurant. Au grand hotel, on nous a ri au nez. Il ne restait meme plus une tranche de jambon. Nous avons été dans une brasserie au murs de faience, ou on servait uniformement du veau au petit pois; nous en avons mangé aussi ... "

Très beau récit Soldiers53 mais aujourd'hui nous sommes le 19 Avril pas le 11 Juin !! Français1 Français1

Cordialement,

Vini

_________________
Administrateur forum MAYENNE-WW2
Président de l'Association MAYENNE-WW2
Membre de l'association "Les Fleurs de la Mémoire"
Membre de la 90th Infantry Division Association
Membre de la P-38 National Association
Membre du CVMO

Home of the P-38 Lightning


"Ecrire liberté sur le bord d'une plage, c'est déjà avoir la liberté de l'écrire. Même si la mer efface ce mot : la liberté demeure." Jean-Michel Whyl

Vini
Président de l'Association Mayenne-WW2

Nombre de messages : 5140
Age : 34
Localisation : MAYENNE (53)
Date d'inscription : 25/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://mayenne-ww2.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: la guerre au quotidien ...

Message  Invité le Lun 19 Avr - 19:20

il est en avance kevin lol

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: la guerre au quotidien ...

Message  sniper44 le Lun 19 Avr - 19:35

sur rouen il existe un livre
http://www.aerostories.org/~aerobiblio/article686.html

sniper44
Membre de l'Association Mayenne-WW2

Nombre de messages : 2556
Age : 37
Localisation : northeast mayenne
Date d'inscription : 29/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la guerre au quotidien ...

Message  soldiers53 le Lun 19 Avr - 21:31

A faut faire au jour le jour?!! ^^
Ba on est pas le 11 juin? je me croyais en vacances!!
Non je deconne c'était un exemple pour ceux qui n'auraient pas suivis! C'est bien les gars un point pour vous ^^

_________________
CDLT,
Soldiers53
Secrétaire de l'Association MAYENNE-WW2
Membre de l'association "Les Fleurs de la Mémoire"
[/img][img][/img]
Vive Mayenne ww2!!

soldiers53
Secrétaire de l'Association Mayenne-WW2

Nombre de messages : 2290
Age : 24
Localisation : En mayenne à Mayenne (53)
Date d'inscription : 19/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la guerre au quotidien ...

Message  Invité le Lun 19 Avr - 22:54

le 20 avril 1944,

on fêtes le triste l'anniversaire du convois du 20 avril 1943,

Le 20 avril 1943, 997 hommes partent de Compiègne pour le camp de
concentration de Mauthausen situé en Autriche. Ce convoi présente de
nombreuses similitudes avec celui qui est organisé quatre jours plus tôt.

Les autorités allemandes acroissent les systèmes répressif en France et raflant
toute personne se trouvant en situation irrégulière. A Nancy, situé en zone
occupée, la Feldgendarmerie arrête entre les 1er et 5 avril, jours des conseils
de révision, tous les réfractaires au Servide du Travail obligatoire. A Paris,
des manifestants sont arrêtés à la gare de l'Est pour avoir protesté contre le
départ des requis. Plusieurs résistants du réseau Turma-vengeance font
partie de ce transport.

Après un trajet de deux jours, les déportés arrivent au camp principal et sont
affectés aux différents kommandos extérieurs de Loibl Pas, de Schlier ou
d'Ebensee. La concentration de milliers de prisonniers permet de subvenir aux
besoins de l’effort de guerre.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: la guerre au quotidien ...

Message  Invité le Mar 20 Avr - 10:30

LE 20 AVRIL 1944.



L'équipage du B-17 N°42-37890 tombé le 20 avril 1944 sur la commune Brix -50-.

L'appareil est touché par la Flack au S.E de Cherbourg, juste après le largage de ses bombes.
Il a quitté la formation et s'est mis en vrille, avec l'aile et le moteur en feu, il a explosé en vol et les débris se sont éparpillé.

Ils ont été éjecté de l'avion mais sans parachute : M. Overstreet,W.E. Hermenau et M.K. Cameron
Ils ont pu sauté mais leurs parachute ne s'est pas ouvert : R.L. Mann, J.E. Vaughn, B.A. Anderson et R.T. Wedemeyer

Tous les corps ont été inhumés provisoirement au cimetière de Cherbourg.

Sont décédé : R.L. Mann, J.E. Vaughn, M.K. Cameron, B.A. Anderson, R.T. Wedemeyer, R. Zucco, M. Overstreet, W.E. Hermenau, W.J. Koka.
Fait prisonnier : Roberts Jesses W.



Cette histoire m'est chère car ma grand mère à vu le crash.
Il y a une stèle en hommage à ce crash près du bourg avec le moteur de l'avion mis dans un coffert en verre.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: la guerre au quotidien ...

Message  Invité le Mar 20 Avr - 23:10

bonjour
aujourd'hui ça ne concerne pas spécialement l'ouest de la France mais c'est assez important pour en parler

en ce 21 avril 1944,

La France combattante à Alger accorde le droit de vote aux femmes, près d'un siècle après l'adoption
du suffrage universel masculin. La France est l'un des derniers pays d'Europe a avoir accordé le droit de vote et
d'éligibilité aux femmes, juste avant l'Italie, la Belgique,
la Grèce et la Suisse. Les femmes useront de ce droit pour la 1ère fois aux élections
municipales du 29 avril 1945.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: la guerre au quotidien ...

Message  Invité le Jeu 22 Avr - 11:04

22 avril 1944,

a rafle du 22 avril 1944 au cours de laquelle trente-huit juifs
aveyronnais furent raflés, trente-sept d'entre eux, dont sept enfants,
étant à la suite déportés à AuschwitzLes faits ? Ce jour-là d'avril,
c'est la gestapo - les forces de l'ordre francaises rechignant à cette
épouvantable besogne - qui vient arrêter, dans l'enceinte même de
l'établissement, les deux adolescentes que leurs parents, qui vivent à
Saint-Geniez-d'Olt, ont confiées à la directrice(2). Madeleine trouvera
la mort à Theresienstadt.
Aujourd'hui âgée de 82 ans, Janine Blum aura à ses côtés le fils du
professeur Baas, enseignant à Fabre, qui enfourcha son vélo pour
prévenir les parents Blum de l'arrestation de leurs filles et de la
nécessité pour eux de se cacher.
L'après-midi, les projecteurs seront braqués sur les anciennes
casernes Burloup, devenues centre universitaire Jean-François
Champollion. Une plaque, en bonne place sur la façade principale,
rappellera que c'est là que les raflés furent emprisonnés avant leur
voyage si souvent sans retour vers les camps d'extermination. Seront
gravés dans le marbre les noms des quarante-six juifs de Rodez, tous
Français, tous raflés.
Trois survivants seront au premier rang : Odette Herzog, dont les
parents étaient horlogers place du Bourg, Suzanne Waligora, dont la
famille avait un commerce de vêtements sur le Piton, et Janine Blum.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: la guerre au quotidien ...

Message  Invité le Ven 23 Avr - 11:37

23 avril 1944,

La Milice attaque les positions de la résistance française dans le Vercors.
En 1943, le Vercors, de part sa situation géographique constitue un
abri inviolable pour les résistants. Or, en avril 1944, la milice monte
sur la plateau et anéanti les villages de Vassieux et de la
Chapelle-en-Vercors. Il s'en suit une période de tortures et de
représailles?

Mais début juin, l'annonce du débarquement de Normandie et la
certitude d'un autre débarquement en Provence font que les maquisards se
mobilisent : 4000 hommes aidés par les alliés s'organisent !
Le 13 juin 1944, l'assaut des allemands, pourtant nombreux, est
repoussé à St-Nizier-du-Moucherotte par quelques centaines d'hommes !

Mais protégés des attaques terrestres, ils succombèrent, en juillet
1944 , à celle des assaillants venus en planeurs. En effet, 400 SS qui
les occupaient profitèrent de l'effet de surprise pour disloquer les
forces du maquis et ainsi permettre aux divisions terrestres de prendre
possession du plateau en ne laissant derrière eux que des ruines et des
familles en deuil.

Beaucoup de maquisards seront tués en voulant quitter cette "
forteresse " transformée en get apens.

Le massif du Vercors est célèbre pour les résistants qui se sont réfugiés dans
les maquis lors de la Seconde Guerre mondiale : certains
plateaux y sont difficiles d'accès pour les non-initiés. Les jeunes
Français voulant échapper au Service du travail obligatoire
(STO) s'y réfugient. Ils sont plusieurs centaines début 1944,
contribuant ainsi à la création d'un réduit autonome. Le porche d'entrée
de la grotte de la Luire servit brièvement d'hôpital de campagne au Maquis[19].

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: la guerre au quotidien ...

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 12:43


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum