Crash d'un bombardier halifax en Sarthe 1944

Aller en bas

Crash d'un bombardier halifax en Sarthe 1944

Message  Hercule le Lun 2 Mai - 21:11

Bsr à Tous .
Ne soyez pas surpris de la disparition du post sur l'halifax , celui ci est en cours de revision .
Hercule.
avatar
Hercule

Nombre de messages : 2580
Age : 63
Localisation : Dans les bois du Québec ( Sarthe ) .
Date d'inscription : 23/05/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://Hercule-Sacristain-Buckmaster.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crash d'un bombardier halifax en Sarthe 1944

Message  jeremie1944 le Lun 2 Mai - 21:17

bonsoir
Gros changement!!!!!
A+
jérémie
avatar
jeremie1944

Nombre de messages : 367
Age : 36
Localisation : Sarthe
Date d'inscription : 26/08/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crash d'un bombardier halifax en Sarthe 1944

Message  Hercule le Jeu 5 Jan - 16:09

Bonjour à Tous .

Je vous présente le monument de Moncé en Belin en hommage aux aviateurs
qui ont péris dans le crash de leur Halifax le 23 Mai 1944.



Monument des Alliés .



Membres de l'équipage .


Le récit historique qui va suivre est extrait du livre de Mr Poignant que je remercie pour son autorisation pour les publications des pages 19 à 22.




23 Mai 1944
Bombardiers de Nuit
.


1944… En cette nuit du 22 au 23 Mai, notre petite commune de Moncé en Belin est calme,… endormie en cette période de guerre, quand peu avant deux heures du matin un bruit sourd, un ronronnement lointain ce fait entendre …Dans un demi – sommeil, on tend l’oreille.

Les minutes passent, puis on entend les sirènes du Mans qui alertent la population pour se rendre aux abris, signalés par des affiches bien connues, placées sur certaines façades de maisons.

Les Moncéens se sont levés en hâte, les uns sur le pas de la porte , les autres déjà dans leur cour interpellant leurs voisins, s’interrogeant sur la destination de ces bombes que transportent les forteresses volantes, chacun scrutant le ciel à la recherche de ces masses sombres qui passent si souvent la nuit.

Ici, l’inquiétude règne quand on sait qu’à quelques kilomètres de là , il y à la gare de triage , plaque tournante de l’Ouest , avec ses convois de matériels militaires ou de munitions en instance de départ Ou plus dangereux encore, en transit ! Il y a aussi les usines Renault, les usines réquisitionnées, les stocks de matériels de la ‘’Kriegsmarine ‘’,intercalées entre le triage et le terrain d’aviation qui recèle bien camouflés en bout de terrain et protégés par des merlons de terre , les avions de chasse de type << Messerschmitt 109 >>de la Luftwaffe . L’ensemble formant une cible privilégiée pour des raids de masse par l’aviation allié .

Le Mans subira des bombardements aériens les 7 & 14 Mars , puis les 20 & 23 mai 1944.
A vol d’oiseau , Moncé en Belin n’est pas loin et personne n’ignore que des bombes égarées , larguées par un appareil en détresse ou un objectif mal appréciée peut atteindre notre bourgade. Aussi est –on attentif à ce qui se passe dans le ciel.


Au Mans les sirènes se sont tues, la ville est dans le noir total. Soudain, au premier passage d’avions tombent des fusées éclairantes permettant le repérage de la cible désignée (des équipes de Pathfinders étaient chargés de ce travail).

D’ici , dans un ciel orangé, on a l’impression que c’est le jour qui se lève .Ce spectacle ne dure pas longtemps car les premières explosions sont perçues , les éclaires suivis de roulements de détonation s’amplifient .

Le doute n’est plus permis quant à l’objectif désigné : Le Mans. Au plus vite, les habitants vont se mettre à l’abri du mieux qu’ils peuvent …un tas de bois, un mur ou derrière sa maison, regardant d’un œil furtif en direction du terrain d’aviation
Au regard de la puissance de destruction de ces bombes, les remparts de projection choisis sont dérisoires mais chacun a le sentiment d’ être protégé ,donc en sécurité.

A une dizaine de kilomètres de là, installés sur le terre plein du Tertre Rouge, la DCA allemande n’est pas restée inactive ; des balles traçantes traversent le ciel pour atteindre les forteresses volantes .

Au cours de ces tirs, deux bombardiers seront touchés et viendront s’écraser pratiquement à la même heure : 2h30 du matin.
Le MZ 653 sur la commune de Moncé en Belin.
Le LK 810 sur le Mans, près de la gare de triage.
Le MZ 653 perdant de l’altitude, après avoir décrit un large cercle au dessus du hameau de la cossasière sur la commune de Moncé en Belin, viendra s’écraser dans un bois de pins appartenant à Monsieur Maillard et s’embrasera en percutant le sol.

Avant de s’abattre, le bombardier perdra une aile dans une pâture .Entre l’aile et l’appareil, c’est le corps du mitrailleur Eric Boutilier , Canadien âgé de 22 ans , qui dans un saut désespéré tenta de sauver sa vie en sautant en parachute .Hélas , trop bas , il s’écrasa au pied d’un arbre .C’est Madame Léonie Lecoq qui le trouva le matin , intriguée par le parachute resté accroché aux branches , visible de son habitation.

C’est le seul corps qui fut retrouvé intact et identifié par les papiers qu’il portait sur lui.

Les autres membres de l’équipage ont péri dans l’appareil en flamme.

En raisons des explosions des munitions, il était impossible d’approcher de l’épave .Ce n’est que dans la matinée que l’on put voir cette immense carcasse, la partie avant plantée en terre, dont un moteur était si profondément enfoncé dans le sol que, seule émergeait à hauteur d’homme, une pale d’hélice tordue.

Une grande partie de l’avant de la carlingue avait fondu dans le brasier il ne restait que la partie arrière apparemment intacte, son empennage à quatre mètres du sol. Personnellement, j’étais très impressionnait par cette imposante masse disloquée encore fumante d’où se dégageait une odeur d’huile brulée et de métal chaud.

Quelques jours après l’enlèvement des corps et des restes de l’avion par les Allemands ; quand la terre bouleversé ne recelait plus que des centaines de petits débris métalliques informes et cette large plaie brulée sur le sol , discrètement , une Moncéenne . Madame Marie Forier vint déposer des fleurs une croix rudimentaire pour marquer ce lieu tragique.

Chaque mois, elle vint faire une visite de recueillement en déposant quelques fleurs du jardin, y prier aussi.

Puis les mois passèrent et l’idée lui vint que ces hommes méritaient mieux qu’uns simple croix de bois .C’est alors qu’»elle décida d’ériger un mémorial à leur intention.

Mais comment faire ?

A qui s’adresser pour connaitre les noms des Garçons ?

Ecrire à leur famille, leur expliquer les circonstances, de cette catastrophe, et leur assurer que ce lieu serait entretenu et fleuri ?

Mais par quel moyen pouvait – on les informer ?

Comment identifier l’avion ?

Beaucoup de questions que se posait cette femme et qu’il fallait résoudre.
Après des années de recherche, enfin une petite plaque d’aluminium numérotée et retrouvée dans les débris de l’appareil lui fut remise qui allait servir de fil conducteur pour écrire ses premières lettres.

Ainsi commençait le début de cinquante années de fidélité à la promesse qu’elle s’était faite : celle de toujours honorer la mémoire de ces hommes.

Une suite viendra .

Hercule.
avatar
Hercule

Nombre de messages : 2580
Age : 63
Localisation : Dans les bois du Québec ( Sarthe ) .
Date d'inscription : 23/05/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://Hercule-Sacristain-Buckmaster.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crash d'un bombardier halifax en Sarthe 1944

Message  Vini le Jeu 5 Jan - 16:24


Bonjour,

Merci Hercule pour le récit de ce crash et merci à Mr. Poignant d'avoir autorisé sa publication. Passionnante cette histoire et j'ai hâte de savoir comme cette femme a t'elle réussit
à ériger un monument en hommage à ces aviateurs.

Cordialement,

Vini

_________________
Administrateur forum MAYENNE-WW2
Président de l'Association MAYENNE-WW2
Membre de l'association "Les Fleurs de la Mémoire"
Membre de la 90th Infantry Division Association
Membre de la P-38 National Association
Membre du CVMO

Home of the P-38 Lightning


"Ecrire liberté sur le bord d'une plage, c'est déjà avoir la liberté de l'écrire. Même si la mer efface ce mot : la liberté demeure." Jean-Michel Whyl
avatar
Vini
Président de l'Association Mayenne-WW2

Nombre de messages : 5140
Age : 35
Localisation : MAYENNE (53)
Date d'inscription : 25/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://mayenne-ww2.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crash d'un bombardier halifax en Sarthe 1944

Message  Dgn le Jeu 5 Jan - 17:30

Merci cheers

_________________
Quelques tonneaux, bien lents, fignolés, amoureux ... pour que je puisses emporter dans mes doigts la vibration de ses ailes obeissantes et souples.
Et j'ai pleurer dans son cockpit étroit comme jamais plus je ne pleurerais quand j'ai senti le ciment de la piste effleurer ses roues, et que d'un grand geste de poignet, je l'ai assis au sol comme une fleur que l'on coupe...
Comme toujours, j'ai soigneusement degorgé son moteur, j'ai retiré un a un tous les contacts, eteint les voyants... enlevé les bretelles, les fils, les tuyaux qui me rattachait a lui comme un enfant a sa mere.

avatar
Dgn
Membre de l'Association Mayenne-WW2

Nombre de messages : 1894
Age : 30
Date d'inscription : 24/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crash d'un bombardier halifax en Sarthe 1944

Message  cedric53 le Jeu 5 Jan - 20:05

merci +1
vivement la suite Very Happy
avatar
cedric53
Membre de l'Association Mayenne-WW2

Nombre de messages : 306
Age : 34
Localisation : montsûrs 53
Date d'inscription : 03/08/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crash d'un bombardier halifax en Sarthe 1944

Message  jeremie1944 le Mar 31 Jan - 14:16

Bonjour.
Merci Christian d'avoir repris le sujet.
"que de souvenirs"
A+
jérémie
avatar
jeremie1944

Nombre de messages : 367
Age : 36
Localisation : Sarthe
Date d'inscription : 26/08/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crash d'un bombardier halifax en Sarthe 1944

Message  Hercule le Mar 31 Jan - 15:56

Vini a écrit:
Bonjour,

Merci Hercule pour le récit de ce crash et merci à Mr. Poignant d'avoir autorisé sa publication. Passionnante cette histoire et j'ai hâte de savoir comme cette femme a t'elle réussit
à ériger un monument en hommage à ces aviateurs.

Cordialement,

Vini

Bjr Vini.

Pour répondre à ta question, Mme Fortier en Nov 48 adressa un courrier à Mr Le Préfet afin d'obtenir l'autorisation de réaliser un monument qui rendrait hommages à ces aviateurs .

Mr le Préfect lui répondit qu'il fallait l'autorisation du Président du conseil des Ministres , en Janvier 49 Mme Fortier Présidente du comité d'érection recu l'autorisation du Ministre de l' Intérieur en janvier 49.

Une quinzaine de bénévoles réalisèrent le Monument .

Il fût inauguré en Mai 1949, devant une foule de 5000 personnes .

Voila j'espère avoir répondu à ta question.

Une suite viendra .

Hercule.
avatar
Hercule

Nombre de messages : 2580
Age : 63
Localisation : Dans les bois du Québec ( Sarthe ) .
Date d'inscription : 23/05/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://Hercule-Sacristain-Buckmaster.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crash d'un bombardier halifax en Sarthe 1944

Message  Vini le Mar 31 Jan - 17:23


Bonsoir Hercule,

Merci pour les complèments sur l'édification du monument, les choses ont bien changés aujourd'hui....

Vini

_________________
Administrateur forum MAYENNE-WW2
Président de l'Association MAYENNE-WW2
Membre de l'association "Les Fleurs de la Mémoire"
Membre de la 90th Infantry Division Association
Membre de la P-38 National Association
Membre du CVMO

Home of the P-38 Lightning


"Ecrire liberté sur le bord d'une plage, c'est déjà avoir la liberté de l'écrire. Même si la mer efface ce mot : la liberté demeure." Jean-Michel Whyl
avatar
Vini
Président de l'Association Mayenne-WW2

Nombre de messages : 5140
Age : 35
Localisation : MAYENNE (53)
Date d'inscription : 25/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://mayenne-ww2.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crash d'un bombardier halifax en Sarthe 1944

Message  Hercule le Mar 20 Mar - 16:16

Bonjour à Tous .
Dans l 'église de Moncé nous retrouvons une plaque commémorative rendant hommage à l 'équipage de l 'Halifax tombé le 23 Mai 1944.



En Septembre 1979 la Mairie de Moncé à inaugurée des rues du lotissement communal , avec les noms des Aviateurs .












Une suite viendra.
Hercule.
avatar
Hercule

Nombre de messages : 2580
Age : 63
Localisation : Dans les bois du Québec ( Sarthe ) .
Date d'inscription : 23/05/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://Hercule-Sacristain-Buckmaster.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crash d'un bombardier halifax en Sarthe 1944

Message  David le Mar 20 Mar - 16:32

Merci Hercule,joli reportage ,belle idée de la mairie de mettre leurs noms en noms de rue
avatar
David

Nombre de messages : 1810
Age : 48
Localisation : belgique
Date d'inscription : 17/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://colonelwinters.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crash d'un bombardier halifax en Sarthe 1944

Message  Hercule le Jeu 5 Avr - 17:12

bonjour à Tous .
Monument érigée par la commune de Moncé en mémoire de Mme Marie Fortier.





Avec Mr Poignant , Jérémie , Nensjack et votre serviteur nous nous sommes rendu au grand cimetière du Mans pour
aller sur les tombes des Aviateurs .





Après cette visite , Mr Poignant nous présenta quelques pièces de l 'avion .



Hercule.
avatar
Hercule

Nombre de messages : 2580
Age : 63
Localisation : Dans les bois du Québec ( Sarthe ) .
Date d'inscription : 23/05/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://Hercule-Sacristain-Buckmaster.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crash d'un bombardier halifax en Sarthe 1944

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum